Histoire...en questions

3. déc., 2017

Nous esperons via ce sujet et debat , déjà informer nos lecteurs sur cette question , ensuite essayer de comprendre pourquoi le paradigme a changé sur cette question , et enfin s' ils le souhaitent , ouvrir le debat aux egyptologues actuels. 

Quelques exemples pour commencer. Au debut de l' égyptologie avec MASPERO et encore recemment jusqu'à Jean LECLANT , l'utilisation du fer par les premieres dynastie egyptienne ne semblait pas faire de doute :

1)  MASPERO  ne croyait pas à l'origine récente du fer en Egypte. Il pensait qu'il existe des indices peu douteux de l'emploi des outils de fer dans la construction des pyramides et il a même trouvé du fer métallique dans la maçonnerie de ces édifices. 

2)  Nous avons déjà produit l'exemple de la plaque de fer retrouvée dans la maçonnerie même de la grande Pyramide (decouvreur  VYSE et HILL / authentification par  PETRIE)

Voir detail sujet içi :  ICI

3) Que disait  par Exemple Jean LECLANT sur cette plaque en 1955: 

Image

Celui ci a des mots forts pour dénoncer le changement de paradigme qui devait etre en train de s'opérer sur la question:

"Les spécialistes d'aujourd'hui n' hesiteront pas à passer outre et à faire croire à ceux qui ne sont pas au courant de ces détails que la pièce "doit" appartenir à une epoque plus récente" (J.LECLANT 1955 )

4) En 2017 , le Centre de Géologie Terrae Genesis en France  a publie une etude référence

sur le travail des roches dures dans l' ancienne Egypte et indique par exemple pour ceci: 

 

 

5) Quand on interroge des carriers professionnels  qui ne comprennent pas que le fer ne soit pas envisagé ... et qui disent clairement que sans outillage en fer ce n'est même pas... envisageable...

exemple Mr GREMILLET (son ouvrage paru en 2014) :

"  Ils [les egyptologues] nous disaient que les Égyptiens taillaient le granit avec des outils en bronze, car ils ne disposaient pas de fer… Comment tailler le granit d’Assouan, une roche très dure, si l’on n’avait pas de fer ? Avec du bronze, c’était impossible." [..] "C'est mon metier et on ne taille pas le granit avec du bronze."

6) Sur des scenes mêmes que nous ont laissé les egyptiens , je cite :

" - dans une peinture de travaux de charpente (scene de la vie quotidienne) des ouvriers egyptiens sont representés avec des outils de couleurs rouge ( cuivre) mais aussi des outils de couleur gris/bleu , les manches (en bois) sont de couleur marron


- dans des scenes de retour de chasse , des animaux sont capturés vivants . Les moins dangereux sont representés dans des cages aux barreaux de couleur marron, tandis que les animeaux les plus feroce sont enfermés dans des cages aux barreaux gris bleu. "

("Sur les origines du fer" De Mortillet)

7) CHAMPOLLION et LEPSUS avaient identifié l' Hieroglyphe même du fer en Egypte antique

("Men") ... quoique ceci puisse être discuté , c'etait leur position en tout cas. 

8) Enfin je lis même pour des periodes postérieures dans quasiment toutes les publications modernes que par exemple la dague de toutankhamon est presentée comme du fer météoritique ... alors qu'on sait tres bien par des analyses scientifiques que ce n'est pas le cas. Et qu'il s'agit d'un fer non natif qui plus est, rendu inoxydé par sans doute un traitement special de ce fer. 

 Sur la base de ces 8 points de reflexion et sans volonté de polémiquer, je me demande bien et je demanderais volontier aux egyptologues biensur, pourquoi le Fer n'est il pas envisagé comme connu et maitrisé par les egytiens dès les premières dynasties... Qu'est ce qui a motivé / motive encore , un changement de "paradigme" sur cette question ? 

@HistoireSecrete  Decembre 2017 

 

 

 

 

10. oct., 2017

Une approche globale (etudier en detail de nombreuses civilisations et cultures de notre passé sans se limiter a une periode ou a une zone geographique) et transversale (etudes comparatives de ces civilisations, voir ce qui peut se recouper) est indispensable pour apprehender le passé de notre humanité. Et même avec cette approche il est difficile encore de bien le cerner. 

Exemple d' etude de cas précis : 

Regardez attentivement cette selection d'artefacts dont la chronologie s' etend du VI millenaire avant JC (pour Ubaid, Vinca, etc...) au I er millenaire de notre ère (pour Teotihuacan) 

Et pourtant malgré les milliers de kilometres et les milliers d'années qui les séparent , ils sont l'expression, la transmission d'une croyance / savoir identique. 

Sur ces statuettes qui representent des divinités ou des intermediaires humains (pretres) on remarque ces protubérances caractéristiques sur les epaules.  

De quoi s'agit il ?  Vraisembablement si on se base sur les cas meso-americains plus proches temporellement de nous , il s'agit d'ornements ( cercles ou pastilles de cristal de quartz) portés par de grand pretres ou grand dignitaires. 

Pourquoi sur les epaules ? Chez les sumeriens (et proto sumeriens ex Ubaid ou zone sous influence mesopotamienne comme le turkmenistan) ils symbolisent les connaissances de leurs dieux, accumulées sur leurs épaules. 

Là ou ceci devient extremement intéressant , comment expliquer que Sumeriens, pelasges vinciens, et cultures Meso americaines partagent cette meme conception ? 

Intuitions ? coincidences ?  observations ? diffusions ? vestiges d'une"Technologie" ancienne (humaine ? autre ?) ?  A vous de voir la meilleure réponse possible en fonction de vos recherches et sensibilités.

Aujoud'hui encore nos sociétés utilisent les cristaux de quartz pour stocker et transmettre des connaissances , plus en ornement sur les epaules de nos "dieux"  mais intégré à notre haute technologie : Il est à la base du fonctionnement des montres, téléphones cellulaires, télévisions, radios, caméras, jeux électroniques , ordinateurs, etc...


 

Un traceur possible ? 

Il semble y avoir une logique chronologique et une tendance. Les plus anciennes representations sont autour du VI / V eme millenaire avant JC en Mesopotamie puis se diffusent en Asie centrale et dans la zone Indusienne.  

Puis il n' y a plus d'exemple connu , avant une forte resurgence de ce marqueur en Meso Amerique , particulierement dans les sociétés mexicaines precolombiennes. 

Planche n° 2

Si vous connaissez d'autres exemplaires de ce marqueur , ou explications possibles

merci nous contacter sur le site web ou poster dans le sujet dédié sur notre forum de recherches : 

http://histoiresecrete.leforum.eu/t1117-Tentative-d-explications-suite-ce-sujet.htm#p13167

@HistoireSecrete Octobre 2017

 

3. oct., 2017

Des trésors decouverts dans la zone Mer Noire et dans la zone Mer Morte , tous datés du V eme millenaire avant JC intérrogent les spécialistes (archéologues, historiens généralistes, et ceux spécialisés dans l'histoire de la métallurgie) sur le niveau qu'ont pu atteindre précocement certaines civilisations durant cette periode.  


 

1) VARNA - Bulgarie - Nécropole de la civilisation Gumelnita - 4600 / 4200 ans av JC 

Résultat de recherche d'images pour "Varna necropole"Sépulture - Varna culture, -4600 -4000 avant J.C. - fin du Chalcholitique, Varna,Bulgarie

Au total ce sont plus de 6 KG d' or pur qui ont été retrouvé sous forme de bijoux et de biens de prestige , dans cette Necropole du V eme millenaire. 

Résultat de recherche d'images pour "Varna necropole"


 

2) Tresor de NAHAL MISHMAR culture de Beersheba  (Israel / Mer Morte) milieu du  Ve millénaire av. J.-C.

 

Dans cette grotte / cachette ont été decouvert plus de 400 artefacts en cuivre arseniés de formes et de factures exceptionnelles, réalisés par moulage a la cire perdue. 

 

 

On peut même noter que certains sceptres ont la forme d'une vis d'archimède ! 

Résultat
 de recherche d'images pour "nahal mishmar sceptre"

 

 

Résultat de recherche d'images pour "tresor de
 Nahal mishmar"

Même aujourd'hui avec la même technique il serait difficile d'obtenir le même resultat.

Les objets se trouvaient emballés dans des nattes de roseaux qui ont pu etre datés au RC . resultat : 4425 ans av JC pour les plus anciennes nattes... 3500 ans av JC pour les plus récentes.


 

3) Tresor de  Nahal Qanah  (Israel - Ouest Samarie )  4500 - 3800 ans av JC

 

 

 

 Trouvé dans une cache d'une grande grotte karstique à proximité du village de Kfar Lakhif dans l'ouest de la Samarie, des poteries associées a ce tresor ont permi une datation entre 4400 ans av JC et 3800 ans av JC.  Ce tresor se compose de plusieurs anneaux d' Or et d' electrum (alliage Or et argent) . D'un poids total de 1 KG. 

Egalement dans ce tresor ont été trouvé des massettes discoidales et des sceptres en cuivre arsenié du même type que ceux du tresor de Nahal Mishmar. 

------

3 tresors extraordinaires qui prouvent qu' au moins une ou plusieurs civilisations avaient atteint un haut niveau de developpement de la metallurgie à une epoque où la pluspart des cultures du monde en etait elles, seulement au stade de néolithisation.

@HistoireSecrete  Octobre 2017

28. avr., 2017

Les decouvertes faites à Cerruti Mastodon ( Californie) et publiées cette semaine dans la revue Scientifique Nature , remettent completement en question les scénarios jusqu'alors envisagés pour expliquer la préhistoire de notre genre Homo. 

-----

Résultat de
 recherche d'images pour "Cerruti Mastodon"

 

Il y a environ 130 000 ans, un mastodonte est mort près de ce qui est actuellement San Diego, en Californie.Thomas Deméré et ses collègues présentent des preuves que la carcasse avait été modifiée par des êtres humains. Des marteaux et des enclumes de pierres ont été trouvés aux côtés d'os et de dents de mammouth qui montrent des signes d'une rupture de percussion sur os "frais" , probablement pour en extraire la moelle osseuse.

Les dates basées sur la désintégration de l'uranium, contraintes par le mouvement de l'uranium entre l'environnement et l'os, donnent un âge d'environ 130 000 ans. 

Cette decouverte implique que des êtres humains étaient présents dans les Amériques et antérieurement au temps on l' on pense que les humains modernes (Homo sapiens) ont quitté l'Afrique pour la première fois.

Ce site archeologique vieux de 130 000 ans remet donc en cause les modèles jusqu' alors acceptés sur l' histoire du genre Homo et posent de nouvelles questions et defis:

Des Homos suffisament habiles pour concevoir et manipuler des outils etaient present sur le continent américain il ya 130 000 ans. Qui etaient ils , d' Ou venaient ils ,  comment ont ils pu atteindre ce continent  ? 

Pour satisfaire aux critères d' acception scientifique , cette decouverte initialement faite en 1992 , a du passer par plusieurs stades de vérifications et de validations:

 les données archéologiques se trouvent dans un contexte géologique clairement défini et non dérangé

-  L'âge est déterminé par une datation radiométrique fiable

-  Plusieurs lignes de preuve provenant d'études interdisciplinaires fournissent des résultats cohérents

-  des artefacts indiscutables se trouvent dans le contexte primaire

Aujourd'hui validé, Le site du Cerruti Mastodon est, à notre connaissance, le plus ancien site archéologique in situ , bien documenté en Amérique du Nord.

Source: 

La Nature 544 , 479-483 (27 avril 2017) Doi: 10.1038 / nature22065
Reçu 17 mars 2016 Accepté 13 mars 2017 Publié en ligne 26 avril 2017

21. juil., 2016

 Cranes Paracas au National Museum d' Achaeologie, Anthropologie, et d' ' Histoire à Lima. (Photo: Jacopo Werther) 

---

Les Paracas sont une civilisation pré-inca du Pérou tres importante de la region ICA - NAZCA. 
 
Elle s'est développée entre entre 1000 av JC et 200 ap. J.-C. date à laquelle elle disparaît ; ou est absorbée dans la civilisation NAZCA.

La presqu'île de Paracas,grâce à la sécheresse du climat, a merveilleusement conservé les corps et les objets qui furent enfouis dans son sol.

 C'est ainsi que des fouilles menées par Julio C. Tello en 1925, aboutirent à la découverte d'un grand nombre de chambres funéraires souterraines, parmi lesquelles une extraordinaire nécropole  qui contenait un ensemble de 429 fardos funéraires. Chacune de ces momies était "emballées" dans des ballots de coton recouverts de pièces de tissu aux motifs et aux couleurs d'une grande richesse. La plupart des crânes des momies révèlerent l'existence de déformations (aplatissement ou élongation artificielle des crânes) et de trépanations quelquefois répétées .

 

Plusieurs de ces cranes avaient conservé une partie du cuir chevelu et cheveux.

Avec l'autorisation du Musée d' Histoire de Paracas des tests ADN ( sur Cheveux et bulbes) ont été menés et financés par une organistion privée américaine (USA) en l' absence de toutes etudes génétiques qui auraient pu/du être menées par un gouvernement ou des Instituts archéologiques internationaux. On peut le déplorer au vu de l'intéret scientifique , génétique et archéologique que represente le patrimoine laissé par cette civilisation Peruvienne des PARACAS.

Lors d'un récent reportage (actuellement visionnable en replay sur la chaine Française RMC 24) concernant les lignes de NAZCA , une interview de Juan Navarro Conservateur du Musée d' Histoire de Paracas a été diffusée. 

 

Sur les momies PARACAS:

"Il y a eu des tests adn sur ces cranes ... pouvez vous nous en dire plus sur les résultats ? "


" Oui en effet , des gens aisés aux Etats Unis [sic] ont procédé a des études ADN - cheveux et bulbes des momies aux cranes deformés -  et il y a eu des resultats surprenants" 

"Les etudes ADN ont indiqué que ces individus provenaient du Nord de l' Europe - " Danemark - Suède ou Finlande  " 

 

Nous sommes etonnés qu' à ce jour des resultats aussi capitaux pour la compréhension de l' histoire des civilisations pré-Inca du Perou ( et très probablement au dela...) soit simplement annoncés de cette façon à la communauté internationale. 

Toujours est il que cette information inédite de l' Origine Scandinave de certaines momies PARACAS, vient confirmer d' anciennes constatations qui avaient été faites sur le type "Nordique" plutot atypique pour cette zone et à cette periode ( 1000 - 800 BC ) d'individus Paracas déjà retrouvés .

----

- Archives -

 Des Test sanguins sur ces Momies PARACAS avaient par ailleurs déjà alertés par le passé  d'un possible apport exogène important: 28,5 % de ces momies étaient de sang "A" et 21,4% de sang "AB". Or les indiens d'Amérique du sud sont globalement de sang "O"

 ----

Il est certain que de part les datations de ces momies et individus PARACAS , l' origine Scandinave de ces individus ne peut en aucun cas etre imputable aux expeditions Vikkings qui n'ont accosté sur les côtes Atlantiques (par ailleurs) du continent Nord Américain que vers 1000 apres JC. 

Cette information capitale tendrait donc à prouver qu'il y a eu des migrations / expéditions bien antérieure (environ 2000 ans avant ) aux Vikkings,  en provenance de la même zone Scandinave, et dont un certain nombre d'individus ont pu atteindre le PEROU vers 1000 - 800 ans avant JC. 

Nous  continuerons à nous informer sur ce cas et à étudier les implications de ces nouvelles données historiques et archéologiques dans cette zone.

 @Histoire Secrete - 21 Juillet 2016

citation source article obligatoire si reprise de cette information. merci.