22. févr., 2014

Les expeditions egyptiennes en Pays de Punt

 

 

Bateaux egyptiens en cours de chargement à Punt

Pays d’où provenaient les résines aromatiques, arbustes,  l’encens, les métaux , bois précieux, les animaux exotiques, en fait globalement tous les produits listés dans le conte du nauffragé,  la Terre du Dieu ou pays de Pount était regardée par les Égyptiens comme une source prioritaire d'approvisionnement.

Un approvisionnement qui se fit d'abord par un reseau d'intermediaires de caravaniers nubiens.

Dès la premiere et seconde dynastie l' egypte utilisait déjà la Myhrre, un produit importé de la zone ethiopienne sans doutevia ce reseau. La premiere expedition documentée semble avoir eu lieu sous le pharaon Sahure (2958-2946 BC)  de la V eme dynastie avec une flotte, revenue en egypte avec de la myrrhe, de l' or et des bois précieux.

C'est suite à la creation du Port de Wadi gasus que les expéditions directes de l' egypte en pays de Punt vont sans doute s'initier plus regulièrement. Le conflit avec les Hyskos met fin à ces echanges. Et c'est  la reine Hatshesput (1501-1470 BC) qui rétablie et developpe les routes commerciales vers le pays de Punt , ce qui devient le haut fait de son reigne.

S’appuyant sur un oracle du dieu Amon, elle organise, en l’an VII ou VIII de son règne, un voyage d’exploration vers ce mystérieux pays de Pount.

Dans son désir légitime d’indépendance économique, Hatchepsout va chercher aussi à se procurer des arbres à encens vivants, afin de s’affranchir de sa dépendance vis à vis des caravaniers nubiens.

C'est pourquoi l' on trouve de nombreux textes et illustrations de ces expeditions vers Punt , dans le fameux temple de cette reine , Dair El-Bahari à Thèbes.