8. oct., 2016

Les Cultures Phares de la Préhistoire en Egypte: Buto et Maadi

Si Fayoum / Merimde et Badari sont les racines , les cultures premières de l' Egypte prehistorique  et leguent un petit heritage et tronc commun culturel non négligeable, comme on l' a vu, les 2 prochaines cultures que nous aborderons :

- Au Nord ( Basse egypte ) celle de Buto-Maadi  
- Au Sud  (Haute Egypte) celle de Nagada 

en sont déjà les phares et foyers de developpements.  

Buto-Maadi est une culture globale du Nord de l' egypte qui se developpe a partir du delta du nil , de façon contemporaine a 2 autres culture tres importantes 
Nagada en haute Egypte et Uruk à Sumer .

Elle pratique l'agriculture et  l'elevage de cochons ( principal elevage) mais aussi de boeufs , chevres  ainsi que d' ânes. A noter que la part de la peche et de la chasse diminue fortement par rapport aux autres cultures de basse egypte précédente. 

Son habitat est composé de Hutte Ovales de tradition locale ( comparable aux huttes de la culture Merimde)

Mais le fait architectural majeur à Ma’adi, qui constitue l’originalité du site, est la présence de plusieurs structures semi-enterrées construites partiellement en brique crue et en pierre, ou totalement aménagées en pierre calcaire. Ces constructions se présentent comme des « caves » accessibles par des escaliers en pierre. Ce type d’abri souterrain est inédit dans l’Égypte préhistorique.




Le plan Sub-rectangulaire est d'inspiration Sud Sinai mais les Maadiens ont completement adapté le concept et ont innové en en faisant des structures semi entérrées. 
On ne connait pas exactement l'utilité de ces structures pour eux ( stockage alimentaires problable - jarres -  mais on aussi decouvert des figurines en cuivres dans ces structures) 

Au niveau des necropoles environ 450 tombes ovales ont été decouvertes a Maadi mais qui n'avait rien d'exceptionnelle tant dans leur contenu (offrande limitée a des vases assez communs , pas d'objets en cuivre ou autres objets d evaleurs) , que dans l' orientation des corps ( pas de regle specifique. La tendance reste la tete vers le Sud , et le corps positionné sur la droite). Il n'y avait pas de signe de differenciation sociale au niveau des sepultures. ni d'eventuelle artefact de cultes (style statuettes ou autres)

La production de vaiselles en ceramique et pierre est abondante . Les archéologues n' hesitent pas a dire qu'on est déjà  face à une production standardisée et de masse. 

Maadi fabrique egalement des bols à decoration " ligne blanche" et copie ou importe (10 % envron de l'ensemble des vases) les vases rouge a top noir qu'on a deja presenté dans les cultures de la  haute egypte.

la specialité majeure de Maadi reste son savoir faire dans la fabrication ds vases en Pierre (majoritairement en basalt dont ils exploitent un gisement local) déjà de belle facture:


  



Autre artisanat : Fabrication Perles de couleurs , en particulier en cornaline


Elle importe egalement beaucoup de bitume provenant de le mer morte. 

 

Buto et Maadi . déjà un centre majeur du commerce international

 

Les vases de pierre Maadiens ainsi que la cornaline sont exportés par Maadi en Haute Egypte vers Nagada , mais aussi dans le levant et en Jordanie.


Maadi est egalement un centre metallurgique important. Elle importe des lingots de cuivre de Jordanie qu'elle transforme en hameçons, haches de cuivres et egalement en artisanat pour des statuettes en cuivre. 

Maadi est une culture "ouverte" et orientée sur le commerce. Le transport indispensable pour son commerce s'effectué principalement grace aux ânes, 
dont on trouve la premiere traces de domestication en Egypte à Omari (basse egypte)  vers 4500 ans BC.
Par ailleurs la forme etudiée de cruches / jarres à double anse est un plus de la culture Maadi , lui permettant de transporter des denrées sur de longues distances

 

 Qui etaient ces Maadiens ? 

L'’origine des habitants de la culture  Ma’adi  repose sur le fond des anciennes cultures de basse Egypte ( Fayoum , Merimde , et Omari)  qui s'associe à une forte composante de population d’origine palestinienne, comme c’est le cas sur un horizon un peu plus ancien dans le nord du Delta dans le premier village de Bouto. Probablement avec le commerce longue distance des marchands de differents horizons se sont sedentarisés à Maadi pour leurs activités.


 Ce phénomène de migrations de populations de la Palestine vers le Delta est tres net à partir de 4000 ans BC , et correspond à la premiere phase de cette culture. 

 

Concernant Specifiquement BUTO

Si Maadi est un centre commercial  terrestre (caravannes) et fluvial ( Nil), Buto de part sa position géographique est déjà un Port maritime pour cette culture
qui permet l'importations et l'exportations de nombreuses denrées  en provenance et vers la zone Palestinienne mais aussi probablement vers d'autres civilisations
dont ... Sumer !


A Buto (dont l'implantation etait alors bien plus proche de la mer qu'aujpurd'hui) une route commerciale  maritime se dessine , faite d' importations et d'exportations concernant les vins , huiles , bois .mineraux , poteries. 

 

MAADI-BUTO ET LA CONNECTION AVEC SUMER (periode Uruk) 

On peut d'ores et deja affirmer que "Egypte" (via culture Buto-Maadi) et Sumer (periode Uruk (periode IV-VI) etaient en contacts dès le milieu / fin  du 4 eme millenaire. 

Sur la base de rapports de fouilles réalisées sur le site de Buto qui ont cliarement identifié un certain nombre d'elements d'origine sumérienne :

 

 

 


 

 On peut considerer que cette culture laisse un heritage precieux à la future civilisation egyptienne :


- Elle lui legue en premier lieu son savoir faire en matiere de commerce , et ses reseaux commerciaux et relations longues distances avec d'autres culture, profiteront incontestablement à la future Egypte unifiée.


- Elle lui lege son savoir faire en matiere de travail de vases en pierre dure (basalt) ainsi que de la cornaline (tres recherchée dans toute l' asie et le proche orient)  qui sont un artisanat tres valorisé et prisé.


- Elle legue ausi à l' Egypte, sur son sol, ses premieres constructions d' habitat en "dur" (pierres)

@Histoire Secrete - Octobre 2016