7. juin, 2017

Los Millares: 3200 à 2200 ans avant JC

 

Situation géographique du site :

stratégiquement situé à proximité des mines de cuivre de la Sierre del Gador , sur un promontoire (elevation d'env  230 metre d'altitude)  entre la rivière Andarax et la Rambla de Huechar, à 17 KM de l'actuelle ville et rivages maritimes d' Almeira (Andalouise / Espagne)

Descripton du site :

Il s'agit d'un village ainsi que d'une nécrople situés sur un haut plateau. 

Le village est protégé par 3 remparts concentriques (environ 4 M de haut et 6 M d'epaisseurs pour les remparts les plus imposants). A son apogée le village a pu abriter jusqu' à 1500 habitants. Les maisons sont de formes circulaires et de diamètres variables.

La citadelle (a droite du dessin)  constitue la premiere enceinte (epaisseur mur 6 Mètres)   il y a un trou profond, qui devait être une citerne d'eau. 

Un Aqueduc amenait l' eau  à l'interieur de la ville fortifiée.

la nécropole, elle se situe à l'exterieur des fortications et comprend 100 tombes en forme de THOLOS, sepultures collectives. 

Contextualisation chronologique du site et de la Culture Los Millares

Le site de Los Millares est un site Chalcolithique, l’un des plus important de l’âge du Cuivre en Europe occidentale. le site est déjà occupé durant le Néolithique récent (3’800-3'300 BC) par un village d’agriculteurs. L’importance archéologique du site a donné son nom à la culture éponyme, et a précisé la chronologie de cette même culture chalcolithique. L’étude de Los Millares a permis d’identifier une société complexe, hiérarchisée qui enterrait ses élites dans des nécropoles de tholoi, et où la métallurgie était déjà importante. 

On peut situer la fondation du site fortifié, grâce à une datation au carbone 14, aux alentours de 3’200- 3’100 BC

On peut distinguer 4 phases dans l' histoire de ce site et de cette culture

Source: Molina et Camara 2008, Barandiaran et al. 2007

I. L’âge du Cuivre ancien entre 3’300 et 3’000 BC 


Cette première période est représentée par quelques sites d’habitats accompagnés de tombes circulaires à fausse coupole comme à Los Millares (Almeria) et Almizaraque (Almeria). La métallurgie du cuivre, bien que présente, est à l’heure actuelle peu documentée. Cette période au sein du site de Los Millares est caractérisée par la construction des premières enceintes concentriques  (Barandiaran et al. 2007).


 II. L’âge d’or du Chalcolithique entre 3’000 et 2’600 BC Il s'agit du moment d'apogée de la culture de Los Millares. On assiste à l'agrandissement des murailles et à la construction des premiers fortins, que certains chercheurs considèrent comme l'expression d’un système de contrôle des réseaux de circulation. La culture matérielle de cette période est caractérisée par une abondance d’industrie métallique, de céramique symbolique et idoles. Les nécropoles sont toujours composées de tholoi. 


III. L’âge du Cuivre tardif entre 2’600 et 2’400 BC Cette phase se caractérise par une réorganisation de l’espace d’habitat de certains gisements, notamment à Los Millares, considéré par certains chercheurs comme le début d’une crise. A ce moment là, on assiste également au développement maximal des fortifications chalcolithiques. C’est pendant cette phase que l’on met au jour les premiers vases campaniformes maritimes, lesquels se répandent rapidement (Molina et Camara 2008).


 IV. L’âge du Cuivre final - le Campaniforme - entre 2’400 et 2’200 BC Il s’agit de la phase campaniforme. On assiste au développement de céramique régionale campaniforme qu’on retrouve dans les contextes domestiques et funéraires et que l’on appelle de type Ciempozuelos. On retrouve un armement abondant, notamment des poignards à languette et des pointes de flèche en métal. 


Vers 2’200 BC, a lieu l’abandon de Los Millares, après une série d'événements catastrophiques reflétés par les incendies généralisés dans les fortins et par une forte détérioration des fortifications. Parallèlement de nouvelles populations s’installent dans les environs. Ces installations appartiennent à la culture de El Argar

LA VIE A LOS MILLARES :

L'activité économique principale était agricole (blé, orge, légumineuses, etc.), autour de laquelle tournait la vie du village. Il y avait aussi du bétail (moutons, cochons, chèvres ...) et la chasse de cerfs et de sangliers ont joué un rôle important. Mais, c'était la métallurgie (cuivre) qui a propulsé le développement de cette culture. 

Une culture ouverte sur le monde:

Avec le minéral extrait de la Sierra de Gador, ils ont produit des armes, des ornements et des ustensiles pour le travail, qui ont été commercialisés en partie.  

Des preuves d'échanges avec des zones lointaines ont été trouvé dans cette zone: Ambre de la Baltique, ivoires et coquilles d' œufs d' autruche d' Afrique du Nord.

La société de Los Millares n'etait pas egalitaire. Des disparités ont été relevées par l' archeologie tant dans la taille des maisons que dans la dotation des sepultures.

 LA MORT A LOS MILLARES

les membres du même clan etaient enterrés avec leurs objets funèbres personnels. Ces objets peuvent être observés dans le musée d'Almeria. Il y a une tombe reconstruite qui se compose d'un atrium destiné à la célébration des rituels funéraires, un couloir bordé de dalles d'ardoises perforées et de niches latérales pour les inhumations infantiles et une chambre sépulcrale collective.

 

Aime bienA Noter - Enigme -: Cette forme de tombe dite Tholos est normalement un marqueur fort archéologique de ce qui deviendra la civilisation Mycénienne en Mer Egée et peninsule Grecque. Or Les Tholoi de Los Millares (et de tout le groupe portuguais influencé par la culture Los Millares) prédatent les tholos mycéniens d'environ ... 1500 ans !

Petite Selection des Artefacts retrouvés à Los Millares

  un vase campaniforme dans une sepulture 

  Idole feminine de Los Millares en Albatre

 Plaques d'ardoises
certaines lignes incisées dessus semblent representer des visages stylisés 

 prisme hexagonal de cristal de roche

 

 

Vase avec decoration soliformes interieures

Voir egalement dans notre partie Video - reconstituion du site en image de synthèses

http://www.histoire-secrete.fr/265475278/4865683/posting/vid%C3%A9o

et Video Visite du musée d' Almeira.

@HistoireSecrete - Juin 2017