5. oct., 2016

A Malte , le crime archéologique était presque parfait...

Comme nous l'avons déjà présenté Malte  peut être considéré comme le premier et plus
grand centre mégalithique du monde méditérranéen avec à ce jour 23 temples mégalithiques retrouvés sur l'ile de Malte et Gozo , ainsi que des reseaux de tombes souterraines mégalithiques ' Les Hypogées ".

Un des premiers scandales concernant l'histoire de Malte est , que de nombreux cranes avec une dolycocéphalie prononcée (naturelle et/ou deformation) retrouvés dans les Hypogées et temples mégalithiques, ont été retirés de la présentation au public , et reste aujourd'hui dans les depots des musées maltais... et ne font l'objet d'aucune etude ADN, Nous en avions déjà parlé en partie "Europe Mégalithique" de notre site.

Mais un autre grand scandale archéologique a eu lieu sur les sites maltais.

"Avant 7000 ans il n' y avait pas de culture humaine à Malte" selon la version officielle et académique difusée pour cette ile et pour la contextualisation de ses sites archéologiques.

Affirmation bizarre sachant que dans la période paléolithique Malte etait une terre continentale sise dans la continuation du bloc continental italo sicilien qu'elle prolongeait vers le sud. 

Ce n'est qu'il y a environ 14 000 ans que Malte devint une ile.  Comme la faune était abondante autour de la meditérranée et les hommes y etaient déjà pas mal présents , il serait fort étonnant que Malte fut ne terre vierge...

D'autant que de nombreux animaux typiques du pléistocène ont été retrouvés massés dans cette zone... qui formait un cul de sac continental.  Il serait donc fort étonnant que les hommes n'aient pas suivi et profité de cette densité de gibier et proies...

Alors pourquoi cette sentence définitive : " avant 7000 ans il n' y avait pas de culture humaine à Malte"...

Au plus on se veut affirmatif et définitif en archéologie , au plus cela parait louche... car s'il y a bien un domaine dont on ne peut avoir un avis définitif se sont bien les recherches archéologiques...surtout dans ces périodes proto-historiques.

Dés découvertes substituées mais surtout du vandalisme ciblé troublant...

De 1912 à 1917 des recherches et fouilles furent entreprises par N.Taglieferro et G.Despott.

Dans la même strate archéoligique que celles d' ossements de cervidés ont été trouvée 2 grandes dents humaines, trapues , et a courte racines, 2 molaires dite de type " Taurodonte" 

Des dents que seul un type d' hominidé possedait : Les neandertals ...

La strate a été evalué comme etant du pléistocène classique , c'ets a dire du paleolithique supérieur.

Malte avait donc été habitée par des néandertaliens à l' époque où elle était encore rattachée au continent.

Il se trouve qu'un grand ponte de Cambridge,  John D.Evans  décida que Malte ne pouvait avoir été habitée pour la première fois que par des immigrants en provenance d'une ancienne culture néolithique sicilienne dite de Stentinello.

Sous sa pression , alors qu'en 1917 une troisième dent "taurodonte" fut découverte dans la même stratepar le  Dr Baldacchino alors conservateur du Musée de malte,  la science archéologique se dévêtit de toute déontologie , remit en cause les analyses officielles , fit circuler des inexactitudes sur la nature de ces dents, 
et pire substitua ces anciennes preuves archéologiques par d'autres Exclamation 

C'est ainsi qu' alors que ces dents étaient fossilisées lors des premiers tests , en 1968 , elles ne l'étaient plus pour les "nouveaux" tests ! (selon Anthony Frendo , chef de département et spécialiste en archéologie de l'université de Malte)

Exit donc les Néandertaliens maltais...rayés de façon éhontée de l' histoire de cette ile.

Mais le Magdalénien Maltais  allait subir peu après le même sort !

L' Etude de la présence de la culture magdalénienne à Malte aurait pu apporter des éléments d' informations importants pour reconstituer l' histoire de cette ile  et sans doute au delà  ... s'il n'avait été détruit... 

L'usage certifié sur place de l'ocre rouge et de pigments noirs à base de manganèse: peintures rupestres souillées et vandalisées à la bombe peinture moderne...
Dans l' Hypogée était dessiné des disques, des volutes , des spirales , des idéogrammes , des silhouettes d'animaux, 
esquissées avec beaucoup de grace dont à prioiri un elephant (dont on sait qu'il n' a pas vécu au dela de la fin du pleistocène à Malte)  Un idéogramme représentant des damiers noirs et blancs  (on en rencontre un identique à Lascaux sous la grande vache noire) , et des empreintes de main.

Tout (globalement) ce qui rattachait directement ces peintures rupestres au paléolithique a été vandalisé à la peinture sauf ... les empreintes de mains...

Mieux le dessin au pigment noir d' un bovidé ( un taureau bison propre au pléistocène européen) dont le style d' éxécution de sa représentation (contours non remplis , expression rigide , sans perspective) permettait de le dater 
du tout début du magdalénien  fut "retiré" sur ordre du directeur du musée , un certain FS Mallia ami et disciple de J.D. Evans...

Mission réussie pour les autorités maltaises de l' epoque: Tout lien de leurs sites mégalithiques avec un autre période que celle du néolithique a été éradiqué. 

Bravo et félicitations ...

Hélas pour eux il  y a bien un indice qu'ils n'arriveraient pas à "effacer" : 

malta-gebel-gol-bahar-underwater-temple-combo.jpg



Des ruines mégalithiques submergées à Malte ... et ça c'est problématique, pour eux..

Elles n'auraient aucune raison de l' être si elles avaient été construites au néolithique, il y a moins de 7000 ans ...

Le Crime était donc presque parfait ...

@HistoireSecrete  - source principale dossier KADATH - deluges et peuples engloutis - l' "engloutide" maltaise.