16. oct., 2013

Incroyable découverte en Posidonia orientale !

C'est lors des récents travaux pour l' amenagement sous terrain du complexe devant abriter notre synchroton d' energie noire dernière génération du district de Posidonia , qu' une decouverte majeure concernant les cultures homo primitus a été mise à jour.

 

La decouverte d'une vallée des tombes royales primitus.

 

Nous serions là devant le premier edifice collectif , que nous envisagions mais n'avions encore jamais découvert. C'est une struture artificielle, qui se compose de 4 hautes tours baties dans un agregat archaïque mais néanmoins ayant pu resister partiellement au temps ( les parties hautes de la structure ayant été retrouvé ecroulées). Le decouvreur Ignoratius Donnely declara que du haut de ces tours 200 siècles nous contemplaient desormais !

Evidemment cette estimation meritera à l' avenir une confirmation scientifique sans ambiguité de la datation de ce site majeur. 

Il est déjà acquis que ce site avait vocation a abriter la sepulture de Primitus de haut Rang.

En temoigne ces enormes sarcophages retrouvés hélas vides et fissurés au coeur de la structure.

Mais tout indique que ces structures abritaient des cérémonies funéraires. Une vaste salle était immergée par un liquide acqueux, symbolisant la renaissance du defunt dans la matrice femelle et baigant dans les eaux foetales.  De nombreux conduits partent de cet chambre funéraire dite de la "renaissance".

Nos archeologues dirigé par l' eminente professeur Zahia Hasbeen  n'ont malheureusement pas retrouvé d'inscriptions ou d'artefacts dans ces structures funéraires , à l'exception de quelques grafittis hautement symbolique que les siècles ont effacé mais dont on perçoit encore la forme : un cercle pigmenté jaune dans lequel sont inclus 3 triangles noircis.

Biensur nous ne sommes qu' à l'aube de decouvertes sans précédent à faire sur ce site.

On signale toutefois un retard pris dans le programme de fouilles, du fait que les archéologues travaillant sur site semblent souffrir de symptomes pathogènes et maladies inconnues.

Nous déplorons que des medias indépendants  aient entouré ces incidents de mystères inutiles,  alarmant dans des buts subversifs le public,  en parlant de "malédiction des tombes royales primitus".

- imagerie jointe: le site archéologique reconstitué dans son evironnement originel simulé.