Enigmes du XXI eme siècle

17. nov., 2013

Luxoria - Academie Archeoscientifique pour l'etude des cultures hominidés disparues.

Terra - an de grâce 22113.

Estimés,

Je sais que notre Academie n' a plus l'aval du conseil scientifique et politique de Luxoria et que nos crédits de recherches pour l'année 22113 n'ont pas été validés.

Pour autant la collection d'artefacts retrouvés par nos étudiants et responsables de recherches dans d'anciennes couches sedimentaires profondes , que nos dernières méthodes de datation au spectronium ont evalué a environ - 20 000 ans , nous poussent a poursuivre nos recherches pour reconstituer le passé de ces cultures disparues , que nous pensont organisée en sociétés complexes , voire en civilisation globale ayant vecu sur notre planète dans la periode anté-cataclysmique.

Nous sommes conscient du caractère speculatif et hautement contesté par le conseil scientifique et politique d'attribuer à une humanité si lointaine, le statut de civilisation globale evoluée , en l'absence d'un systeme de communication dechiffrable par nos experts , de preuves irrefutables de hautes technologies scientifiques . Tout au plus les travaux de nos eminants prédecesseurs ont pu conclure à l'existance sur terre à cette epoque de cultures primates a crane bracycephalique prononcé comme les ossements retrouvés dans des grottes de chaines montagneuses à tres haute altitude l'attestent.

Pour autant nous laissons a la disposition des experts du haut comité , les artefacts retrouvés que nous publierons içi avec nos commentaires.

 

Advisium: La consultation holographique de cette collection est possible sur notre hyper base en scannant vos identifiants khinesiologiques.

 

19. oct., 2013

Notre equipe d'experts en craniologie, paleo climat , paleo anthropologie a pu reconstituer

l'image de l'homme qui a peuplé notre planète voici plus de 20 000 ans (dans les années 2000)

Son regime alimentaire carnacier attesté par nos paleo dieteticiens , l'obligeait a avoir une forte dentition. Le faible taux d'ozone reconstitué par nos paleo climatologue nous amene a penser que sa peau etait epaisse et tres pigmentée. Ses yeux etaient globuleux et nous avons decouvert une etrange pilosité sur sa boite cranienne dont la forme extremement arrondie
devait etre la conséquence d'ancestrales pratiques de déformation cranienne des bébés à la naissance.

Nos paleo anthropologues pensent qu'il vivait nu parmis ses congénaires a l'exception des individus de la classe sacerdotale dont le corps etait recouvert de symboles solaires (voir artefact n° XH1) 

Cette reconstitution multi-disciplinaire nous permet de vous transmettre aujourd'hui un emouvant portrait de ce qu'etaient nos lointains ancêtres.

18. oct., 2013

Composition: Matiere très oxydée et differents alliages de minerais archaiques possiblement fondus préalablement

Assez fréquents, ces objets de différentes tailles sont dotés
d'une couronne rayonnante et correspondent sans doute à des
symboles solaires, qui révèlent un culte primitif aux Cycles cosmiques et à l'astre du jour. On ignore leur emploi
exact (accessoires rituels, ornements de costumes sacerdotaux)

17. oct., 2013

Composition : derivé d'une matière fossile epuisée

Etrange artefact que cet alignement de petites plaques incrustées de signes inconnus.

Nos experts ont essayé d'analyser toutes les combinaisons possible de ces signes dans l'espoir d'obtenir une synthaxe cohérente. en vain ... Malgré ce,  certains chercheurs soutiennent qu'il s'agit d'une proto ecriture ,restant à ce jour indechiffrée. Le chercheur en paleo religion Frank Masson défend l' hypothèse qu'il s'agit d'une tablette sacrée que seuls des homos primitus initiés pouvaient posseder afin de rentrer secretement en contact avec un dieu suprême dont il pense avoir reconstitué le nom... Le dieu "@ZERTY" (prononciation incertaine).  Helena Blablaski théophysicienne pense qu' au contact de cet objet magique le chaman primitus rentrait dans une transe hypnoptique permettant la communication avec des esprits plus ou moins evolués.

 Cet artefact pour le moins "atypique" doit pour l'instant être considéré comme  marginal dans les cultures anciennes des Homo primitus.

 

 

17. oct., 2013

Matériaux composites indeterminés.
Récemment les travaux de Venusia Bugnova ont demontré qu'il s'agissait de modèles réduits d'agglomérations. Entre les divers
bâtiments disposés géométriquement, on observe un réseau de traits fins qui figureraient d'antiques voies de communication
et/ou des conduits . A noter le gros bâtiment monolithique massif ce situant sur la place centrale de cette agglomération primitive qui pourrait être un temple ou un palais, édifice abritant un pouvoir politique ou spirituel centralisé.