9. juil., 2014

Etape 30: L'étrange crane de 30 000 ans en Equateur

 

On image mal pouvoir rencontrer dans une periode préhistorique des preuves de sapiens hybridés avec des néandertals en... Equateur !

Et pourtant c'est ce que decouvre le anthropologue David M.Davies de l'university college de Londres au début des années 70.

Ayant fouillé un site en equateur où il decouvrit des pointes de flèches et des épées en obsidienne, celui ci décide de les faire analyser pour rechercher une datation. Analyse menées par le Smithsonian institute à Washington.

En effet une chance l' obsidienne peut etre facilement datable:

L'hydratation de l'obsidienne (verre d'origine volcanique) est une méthode de datation développée en 1960 par Irving Friedman et Robert Smith.

 Lors du débitage et façonnage de l'objet commence à se former à sa surface une couche hydratée dont l'épaisseur croît au cours du temps. La mesure au microscope de l'épaisseur de cette couche permet d'évaluer le temps écoulé depuis le débitage. Le processus d'hydratation est fonction du type d'obsidienne employé : il faut donc en connaître la provenance. La température constitue un deuxième facteur : l'obsidienne s'hydrate par exemple plus rapidement sous les tropiques que dans des régions septentrionales. La méthode nécessite donc un étalonnage.

On suppose que des universitaires et le Smithionian institute ont su faire le bon étalonnage...

Resultat de datation de ces artefacts en obsidienne : 50 000 ans !

Motivés par une telle ancienneté les fouilles de cette zone sont intensifiées. Différents ossements humains fossilisés dont un tres beau crane sont exhumés. Et datés biensur: résultats ces ossements humains sont vieux d' env. 30 000 ans !

L'université de Birmingham et l' université de Cambridge procèdent alors à une contre expertise de ces ossements : resultat 29 000 à 35 000 ans BP . La datation est confirmée.

 

Particularité des ossements retrouvés:

Davies dans sa publication indique : "Durant la seconde expedition effectuée en 1972, deux vallées ont été decouvertes contenant une strate d'ossements humains fossilisés et de nombreuses dents. L'etude du crane suggère qu'il appartenait à un homo sapiens présentant des caractéristiques néanderthaliennes" (fin citation) !

 

La découverte de Davies en equateur est une véritable bombe...

Selon nos connaissances actuelles qui confirment bien l' hybridation neanderthal sapiens en Eurasie , comment est il possible d'avoir retrouvé en 1972 un hybride sapiens / neanderthal qui aurait vécu... en EQUATEUR il y a 30 000 ans ?!

Photo jointe: Un des rares articles de presse de 1973 montrant la photo du crane fossilisé..

Une bombe pour les "isolationnistes" concernant le "nouveau monde" ... et ceux qui sous estimeraient encore les migrations préhistoriques...

Ce cas pourrait en effet prouver que des migrations d' homo sapiens hybridés avec neanderthal auraient déjà pu s'effectuer sur les continents américains il y a plus de 30 000 ans.

ou bien autre alternative encore plus inattendue: la présence de néandertal en amerique du sud et une hybridation qui se serait effectuée alors localement avec l' arrivée des premiers sapiens sur ce continent...

Dans tous les cas , une révolution de notre vision de la préhistoire...

@HistoireSecrete - Juillet 2014

 ----

Le saviez vous ?...

Svante Pääbo (Institut Max Planck d'anthropologie évolutive à Leipzig, Allemagne):

"les génomes des populations d'Asie orientale et d'Amérique du Sud ont un peu plus de gènes en commun avec les Néandertaliens que ceux des européens." (extrait de son étude publiée dans  la revue Science.)