23. mai, 2014

Etape 27 : Culte des morts et des momies au Pérou

 

Culte des morts au Perou


Les Peruviens traitaient les morts comme s'ils étaient encore en vie. Ils les momifiaient
et les gardaient près d'eux ,pour les associer à leur vies quotidiennes, les vêtir, les nourrir , les toiletter, et ce regulièrement. Ayant même parfois des relations sexuelles (dans le cas d' époux/epouses) avec eux .


Aussi étrange que cela puisse aujourd'hui nous parraître Il n' y avait pas vraiment de frontière entre la vie et la mort pour ces cultures. C'etait en quelque sorte des "morts vivants" dont la force vitale demeurait et devait être entretenue.

Même quand il y avait des batailles , les momies des ancêtres partaient aussi sur le front.

Ils travaillaient pour eux , leurs faisaient des offrandes, les consultaient pour des decisions
importantes (mariages, entreprise, travaux des champs, en cas de crises egalement etc...),les sortaient pendant un festival et les invitaient lors de banquets festifs . Ce sont eux qui possèdaient encore les terres...
En honnorant ainsi leurs momies et ancêtres , les peruviens (de differentes cultures pré-incaiques jusqu' aux derniers incas) pensaient obtenir protection (les morts etaient censés controler les forces de la nature) et garantie d'une bonne situation future.

Le perou pre colombien (et le Chili) possèdent les plus veilles momies du monde...

Bien avant les egyptiens,il y a plus de 7000 ans un modeste peuple de pecheurs, les Chinchoros
(communautés au perou et au chili) commença à momifier leurs defunts,
On peut considérer que se sont les premiers "momificateurs" du monde vers 5000 BC , une pratique atteignant son pic vers 3000 BC.
Une technique de momification assez spéciale et différente de celles des egyptiens toutefois.
Et qui évolua dans le temps.

Un culte des momies qui fut d'abord une pratique familiale avant de devenir
un fondement de l'empire et de la société Inca avec le culte officiel des momies royales.

Les momie etaient donc sacrées. Enlever ou détruire une momie de ses ancêtres était la pire abomination qu'on aurait pu faire à un ennemi. On pense même que les Huaris (ancêtres des incas) aient pu confisquer leurs momies aux cultures asservies (avec des "droits de visites"), afin d'obtenir une totale coopération, en menacant de les profaner s'ils ne coopéraient pas.


Il y avait aussi une sorte de dependance supersticieuse vis à vis des morts qui finalement
tenaient la destinée des vivants entre leurs mains inanimées...

Cependant ce culte a eu des consequences nefastes: Aussi bien au niveau des
décisions à prendre,  que des richesses (les empereurs ne pouvaient pas confisquer
terres et richesses appartenaient toujours au defunt), le pouvoir impérial se voyait affaibli à cause de ce culte généralisé.
 

Choc des civilisations


Quand les espagnols découvrirent ces pratiques ils furent d'abord horrifiés puis comprirent egalement qu'il fallut faire cesser ce culte,  pour pouvoir diriger complement le pays.

Des multitudes de momies furent impitoyablement brulées en place publique...Cependant même les Incas essayaient de recuperer les cendres pour adapater leur culte aux "cendres des ancêtres".
Quant à la pratique de l' enterrement chrétien , elle etait perçu comme un acte de barbarie.
Les membres des familles andines venaient le soir deterrer l'ancêtre pour le sauver
d' une agonie certaine (enfermé dans le sol, etouffant, isolé , sans contact , sans possibilité de boire ou de manger etc...).

A nos yeux ce culte andin semblait malsain , à leur yeux ce que nous faisions subir à nos ancêtres etait inhumain...

Aujourd'hui officiellement du moins le culte des morts et des momies n'existe plus en zone andine.