22. oct., 2013

Etape n°15- Monolithe de Ponce à Tiwanaku

Dans la cour intérieure de tiwanaku en bolivie fut deterré en 1957 un énorme monolithe anthropomorphe, dit monolithe Ponce, haut de 3 m, entièrement gravé dans un bloc d'andésite de 12 tonnes et représentant une divinité ou un personnage royal tenant dans une main une coupe et dans l'autre un sceptre. Son nom est également dû à son découvreur, Carlos Ponce Sanjinés. Il se dresse aujourd'hui au centre de l'esplanade, dans l'axe du portique donnant accès au Temple semi-souterrain.

Petite particularité qui n'est mentionné dans aucun site officiel style unesco , site d'archeologies , d'histoire andine etc ...

Cette statue est recouverte de Glyphes !! d'une ecriture donc . De plus inconnue de la zone andine mais ressemblant un petit peu aux glyphes maya ou olmèques sans en être.

C'est pourtant une donnée majeure du site de tiwanaku et elle n'est pas mise en avant par les organes officiels...

C'est gravé de centaines de hiéroglyphes et symboles sur toutes ses faces : il s'agit probablement de toute l'histoire du "Dieu" (ou d'un de ses pretres) ou des batisseurs qui y est représenté.

Autre "détail" mineur La pierre d’andésite utilisée pour leur construction provient d’une carrière distante de 100 kms. Il a donc du fallu aux batisseurs la deplacer a travers les montagne ( 3800 metres d'altitude quand même ) sur cette distance et sans la casser .

Mais c'est surtout la présence d'une écriture de type glyphes qui est une enigme fondamentale capable de complètement remettre en question l'histoire de cette civilisation et même de l'ensemble de l'aire andine ! Un détail n'est ce pas ?