3. déc., 2017

Introduction au voyage vers Atlantis

Beaucoup d'auteurs (y compris Platon) qui ont travaillé sur le mythe de l' Atlantide n' ont fait que rajouter des couches de fantasmes et de mystères au mythe initial... Du Mythe à la Mystification en fait.

L'objectif de cette nouvelle section est tout autre:  Redecouvir la beauté primale et nue de l' Atlantide...

 

a queloz mer.jpg

" O Contrée superbe,

Quand tes denrées sortaient des mers, tu rassasiais un grand nombre de peuples. Par l'abondance de tes biens et de tes marchandises, tu enrichissais les rois de la terre.
Et quand tu as été brisée par la mer, quand tu as disparu dans les profondeurs de l'eau, tes marchandises et toute ta population ont sombré avec toi.
Tous les habitants des îles sont consternés à cause de ce qui t'arrive, leurs rois en sont horrifiés, leur visage est bouleversé. 
Les marchands qui circulent parmi les peuples sifflent à cause de ce qui t'arrive, tu provoques de la terreur. Tu n'existeras plus jamais ! "
 
Ezéchiel CH XXVII verset 33 à 35

 

Introduction et avertissement aux lecteurs de cette partie

Avant de pouvoir admirer le vrai visage d'une Atlantide primale , il faut la liberer de ceux qui l' ont outragé et prise en otage.

A commencer par le mystiscisme et l'idéologie nazi qui a voulu se l' approprier.

C' est A. Rosenberg idéologue préféré d' Hitler qui le premier émit l'idée de faire des Atlantes des originaires de la mer baltique. C'est ensuite au sein de l'institut chargé de gérer l'idéologie SS, le célèbre Ahnenerbe Institut que, pour la première fois, l'identification de la capitale de l'Atlantide avec Heligoland fut proposée.

L’idée de la localisation nordique de l’Atlantide sera reprise après la Seconde Guerre mondiale par un pasteur nazi, Jürgen Spanuth (1954, 1971, 1977), qui identifia l’île d’Heligoland en mer du Nord à l’Atlantide, et feignit d’avoir lui-même découvert cette idée.

 

Dans L'Atlantidel' Historien Pierre Vidal-Naquet montre comment les idéologues du régime nazi se sont emparés du mythe de l'Atlantide, faisant des Atlantes les ancêtres des Germains :

 


« Avant même la prise du pouvoir par Hitler, celui qui fut par excellence son idéologue, A. Rosenberg, avait publié son livre célèbre Der Mythus des 20 Jahrhunderts. Le personnage, issu des colons allemands de la Baltique, y expliquait gravement que les Atlantes, ces ancêtres des Germains, s'étaient répandus un peu partout, y compris en Galilée, qui ne se confondait pas avec la Judée, ce qui permettait de faire de Jésus un Atlante, donc un non-juif.
» Au sein de l'institut chargé de gérer l'idéologie SS, le célèbre Ahnenerbe Institut ("Institut de l'héritage ancestral"), l'Atlantide était une question fréquemment évoquée et qui intéressait le Reichsführer SS Heinrich Himmler en personne. Il a répandu cette idéologie atlanto-nationaliste, reprise de Rudbeck, dans l'Europe occupée, y compris en France. Il s'agissait donc bien de changer de peuple élu. C'est au sein de cet institut que, pour la première fois, l'identification de la capitale de l'Atlantide avec Heligoland (Heiligland, le pays sacré) fut proposée. »

 

Cette première mystification fut et continua à etre nourrie par différents auteurs proches ou appartenant à l'idéologie (néo-) nazie :

Les Atlantes devenant par exemple une civilisation avancée, dans l'ideal nazi située en baltique ou au pole nord, une race de géants antédiluviens, et autres fantasmes anthropologiques savament entretenus et diffusés au public via l'intéret de celui ci , pour l' archéologie mystérieuse.

 

- Le Dr Hörbiger (surnommé par Hitler le "Copernic allemand" ...) et ses théories délirantes de Glazialkosmologie , recourut à l’Atlantide pour donner une illustration à ses théories.  Pour Hörbiger, il y a environ 300 000 ans, la Terre était dominée par une civilisation avancée servie et exprimée par des géants ( Les atlantes). Ces derniers furent victimes d’une catastrophe à l’échelle planétaire : la chute sur Terre d’une de ses lunes ! Soutenue par le parti nazi, la théorie d’Hörbiger devint populaire sous le III eme Reich.

- Karl Haushofer, puisa lui aussi dans le mythe de l’Atlantide pour y trouver les racines du surhomme hitlérien. C’était un géopoliticien. Il fut l’inventeur de la notion d’espace vital pour l’Allemagne. La conception raciale de l’homme que se firent les nazis les conduisit à chercher les débuts de la notion de race dans les racines mêmes de l’humanité et pourquoi pas dans le mythe des Atlantes déformé de manière partisane. Pour Haushofer, les Aryens avaient occupé l’Atlantide puis le Tibet (d’où la fascination des nazis pour le Tibet).

 

Les nazis ne sont pas les seuls mystificateurs concernant le mythe Atlante:

 

L’explication mystique de la destruction de l’Atlantide avancée par Platon séduisait bien evidemment les milieux (ultra) catholiques et les courants religieux apocalyptiques (mécanisme psychologique péché-punition, fascination pour la destruction...).

 

De même que la dimension de l' Atlantide comme un Paradis perdu fut  valorisée par les intellectuels conservateurs et traditionnalistes qui s'en emparèrent, l’image de Paradis perdu (ou d'une tradition primordiale perdue) valorisant le passé aux dépens du présent fut  largement exagérée et mis en exergue dans le mythe initial de Platon.

 

Enfin les derniers outrages à l' Atlantide ou tentative de recupération furent les variantes "lémuriennes" du mythe , dans la « Doctrine secrète » de Blavatsky et l’image devenue ésotérique du continent perdu enrichit les annales intellectuelles du mouvement théosophique.

 

Aujourd'hui il ne faut pas croire que toute ces mystifications font parties d'un passé révolu... Loin de là.

 

L' Atlantide reste un thème de prédilection pour les "chercheurs" qui s'auto proclament de la "nouvelle droite" et en particulier sa branche nordiciste , et de façon générale pour tous les idéologues privilégiant la race, comme les Atlantes purs et parfaits de E.Cayce et ses suiveurs et certains autres théoriciens modernes issus du courant new age

 

Les vrais amoureux de l' Atlantide doivent etre informés et conscients de cela, doivent savoir briser les chaines qui lient leur mythe favori à ce passé  et idéologies noséabonds, et comprendrent qui s' abritent parfois ( pas toujours heureusement) derrière des recherches pseudo-historiques, pseudo scientifiques , l' atlantologie, l' archeologie "interdite" , le new age, et même l'indo européanisme et l' Histoire ancienne.

 

Car si L'atlantide en est victime , les etudes sur les indo européens  et la proto histoire européenne le sont également.

 

Ne pas (ou ne plus)  se laisser abuser par ceux qui n'utilisent l' Atlantide , un mythe populaire de notoriété mondiale et qui fascine encore un large public, que comme un pretexte à justifier leurs théories et une couverture pour diffuser leurs idéologies, et dans un moindre mal , ceux qui la localisent dans leur girons géographique pour flatter leur ego nationaliste et celui  de leurs lecteurs.

Quitte au passage à la dénaturer , à abuser de ses imprécisions ou de ses silences (Platon ne l' a volontairement pas complètement devoilé et recontextualisé pour rendre son mythe encore plus attractif, intemporel et universel)...

Quitte à la submerger définitivement dans leurs mensonges. 

 

                    La belle atlantide est ainsi une "allumeuse" , elle peut faire tourner la tête aux plus faibles hommes , elle peut irriter les plus rationnels, exalter les plus irrationnels, se refuser aux plus pressants , mais elle ne mérite sans doute pas d'être outragée par ces prédateurs sans scrupules. 

Elle mérite d' être redecouverte tout simplement, et appréciée pour ce qu'elle est...pas pour ce que d'autres voudraient ou aimeraient qu'elle soit.

 

Mitra - @HistoireSecrete - Juin 2014

 

Citations et bases article: 

Travaux de Pierre Vidal Naquet ( Historien) - Pierre Carnac ( Historien) - Stéphane François (Historien et politologue travaillant sur les droites radicales et sub cultures "jeunes")