8. oct., 2016

L' Orichalque redécouvert par l' Archéologie

Dans le Critias Platon cite l Orichalque comme un métal qu' aurait exploité les Atlantes sur

leur Ile, citation Platon:

"une espèce de metal dont nous ne possédons plus que le nom, mais qui était alors plus qu’un nom et qu’on extrayait de la terre en maint endroit de l’île, l’orichalque , le plus précieux, après l’or, des métaux alors connus."

 

"orichalque aux reflets de feu" que les Atlantes utilisaient massivement en guise de plaquage decoratif sur les murs d enceintes, colonnes, pavement ou plafonds et meme pour "les instructions de Poséidon, telles qu'elles avaient été transmises par une loi, gravée par les premiers rois sur une colonne d'orichalque au centre de l'île dans le sanctuaire de Poséidon "

Il n y a pas de raison de douter de la véracite de ce type d utilisation massive de metal et donc de ses informations a ce sujet car c'était une habitude pour nombres d anciennes grandes civilisations.

l'usage mentionné dans la description de l'atlantide comme dans les recits Homériques de recouvrir certains fragments d'architecture et même des murs d'un revêtement métallique est fort banal pour les anciennes civilisations.

Les egyptiens utilisaient de longue date l'asem ou electrum {melange or et argent}, cet emploi de l'electrum est en rapport avec l'incrustation architecturale, et plus encore avec l'habitude de couvrir d'une plaque de métal la pointe ou le pyramidion des obélisques.

Par contre Le revêtement métallique des murs était bien plus répandu en Mésopotamie
qu'en Égypte. Les murs du temple de Bel à Babylone étaient revêtus d'argent et d'ivoire, le toit et le sol d'or. La citadelle, contenait, selon Ktésias, des chambres d'airain
, tandis que Philostrate raconte que les murs des chambres et des galeries
étaient recouverts d'or et d'argent ou de drap tissé d'or, et que le toit était brillant d'airain. 
les inscriptions cunéiformes de Babylone mentionnent également des incrustations en
métal et en ivoire.

Dans la citadelle royale de Saba (yemen) capitale de l'Arabie heureuse, les portes, les plafonds et les murailles étaient couverts d'ivoire, d'or, d'argent et de pierres précieuses.

Pline nous apprend que Saulakès, roi de la Colchide, un des descendants d'Aiétès, avait des appartements en or (dorés) dont les poutres, les colonnes et les pilastres étaient en argent

La tradition delphienne rapportait que le temple d'Apollon de Delphes était en
airain, avant que Troplionios et Agamédès l'aient construit en pierre.

Le temple élevé par les phéniciens , à Gadès, au dieu Melkart était très
ancien et célèbre au loin. Certains écrivains affirment que les colonnes de ce
temple étaient en métal ; il est par conséquent très probable que les murs
avaient aussi une parure métallique. 

etc ... les exemples sont nombreux. En cela l' atlantide de Platon ne se demarque pas des autres civilisations antiques.

 

Cependant Platon comme d'autres poètes ou historiens antiques comme Pline qui ont eu vent de cet orichalque qui n existait plus a leur époque ont fait une erreur en croyant ou rapportant qu il s agissait d un métal natif épuisé.

L ORICHALQUE N A RIEN DE MYTHIQUE

simplement Platon et ses contemporains grecs n en avait plus (ou jamais eu) le secret de fabrication...

et s'en sont tenus a la version ethymologique,

Ethymologiquement, aurichalcum vient du latin aurum (or), il signifie "cuivre d'or" de par sa couleur jaune-or. En grec, il se traduisait par oreikhalkos , oros la montagne et khalkos le cuivre. 

Donc pour eux il était sur que ce metal venait jadis des mines de quelques contrées lointaines (en l occurence de l Atlantide pour Platon)  « aurichalcum » qui fut longtemps très demandée, à cause de son excellente qualité,mais on n’en plus trouvé du tout depuis longtemps, la terre en ayant été complètement épuisée (pour Pline)

La verite est bien plus simple et tangible. L Orichalque était en fait un alliage maîtrisé depuis fort longtemps par plusieurs civilisations DONT les Atlantes et il s agissait en fait du...LAITON

Le laiton est un alliage de cuivre (d' ou #cuivre d or# ) et de zinc  pouvant parfois contenir des traces d'étain. Il est de couleur jaune, se confondant avec l'or

Cet alliage est utilisé depuis 3400 ans en Palestine par exemple.

Et justement et pour la premiere fois , en 2015 , l  Archeologie en a redecouvert dans la cargaison d' une epave de bateau Phenicien échouée vers Gela en Sicile il y a environ 2700 ans,

39 lingots trouvés sur le fond marin  l'équipe archéologique a analysé par fluorescence à rayons X les métaux coulés.  Il est apparu que les métaux étaient composés principalement de cuivre et de zinc avec de petites traces de fer, de nickel et de plomb.

Photo . Les lingots retrouvés dans cette épave

@HistoireSecrete Octobre 2015