24. juil., 2014

Une civilisation perdue sous les eaux du Golfe Persique ?




une civilisation perdue sous les eaux du Golfe Persique ?



Dans un article publié dans Current Anthropology en 2011, un archéologue britannique expose sa théorie selon laquelle, dégagé des eaux durant une longue période, le Golfe Persique aurait connu une vague de colonisation humaine au paléolithique, fondement de la brillante civilisation néolithique existant il y a 7.500 ans sur ses rivages.

"Là où il n'y avait qu'une poignée de camps de chasse dispersés, soudainement, plus de 60 nouveaux sites archéologiques apparaissent, (...) [avec] des maisons en pierre bien faites, permanentes, des réseaux commerciaux, des poteries minutieusement décorées, des animaux domestiques... ", s'étonne Jeffrey Rose, archéologue à l'Université de Birmingham.

Selon lui, la civilisation néolithique fort avancée présente le long des rivages du Golfe Persique, il y a 7.500 ans, dont les vestiges ont été découverts ces dernières années, ne peut s'expliquer que par la présence antérieure d'une population déjà bien établie. Et si l'on n'a pas de documentation archéologique sur cette occupation ancienne, c'est parce qu'elle se trouve... sous les eaux de l'océan Indien, qui recouvrent aujourd'hui cette région.

Il s'appuie sur l'histoire géologique du Golfe (où une superficie proche de celle de la Grande-Bretagne aurait été émergée entre -75.000 et - 8.000 ans) et sur la découverte récente d'outils de pierre au Yémen et à Oman. Elles témoigneraient d'une arrivée de Sapiens dans la Péninsule Arabique il y a peut-être 120.000 ans (voir article précédent).

Le Dr Rose imagine une "oasis du Golfe Persique", bien irriguée et hospitalière, qu'auraient habité les hommes du paléolithique avant d'être chassés par la remontée de la mer, les obligeant à se cantonner sur les pourtours du Golfe, là où, bien plus tard, leurs descendants devinrent sédentaires.

 

Carte: Evolution des territoires emergés puis immergés du golfe Arabo Persique

en 4 etapes de - 24 000 BP à 6000 BP

 

 

Les rond et les triangles representent les sites archéologiques paléolithiques découverts

Les ronds verts les sites archéologique de la culture néolithique Ubaid III

Etude et publication complete de Jeffrey Rose :

http://www.jstor.org/stable/10.1086/657397