Arabie Heureuse

8. févr., 2018

MARIB ancienne capitale du royaume de SABA

A MARIB (YEMEN) des hommes ont contruit ce qui est considéré comme l'un des plus anciens barrages hydrauliques du monde.                                 ]

Le barrage de Marib était un barrage construit vers 750 av JC en travers du Wadi Adhanah afin de permettre l' irrigation de terres agricoles autour de MARIB et consistait en une digue de terre. Il fut a plusieurs reprises detruit et reconstruit...

Un nouvel aménagement de ce barrage est entrepris par les Himyarites, les habitants d'un nouveau royaume remplaçant celui voisin et rival de Saba dans la région vers 115 av JC

 Ces derniers rehaussent une nouvelle fois le barrage qui atteint quatorze mètres de hauteur et ils développent les infrastructures d'irrigation.

 

 

Carte des royaumes yemenites vers 230 ans ap JC.

Sa rupture vers 570 ou 575 entraîne la destruction des systèmes d'irrigations et l'exode de 50 000 personnes, entrainant probablement la fin du royaume des Himyarites.

----

Et à MARIB ancienne capitale des royaumes de Saba puis d Hymiar, les archeologues ont exhumé egalement d'anciens superbes vestiges de temples: 

 

Des fouilles menées au sud de la ville ont permis d'exhumer un temple vieux de 3 000 ans, nommé Mahram Bilqis

 Bilqis » étant l'un des noms qui est attribué à la reine de Saba 

À cette époque, le peuple sabéen avait la réputation d'être le plus riche connu.

Marib comportait alors environ 20 000 habitants et les sabéens maitrisaient outre l' irrigation, un systeme d'ecriture dont on retrouve quelques scripts à Marib 

Résultat de recherche d'images pour "temple of the moon in ma'rib"

Une superbe civilisation à Marib... qui inspira le légendaire mais non moins bien réel royaume de Saba cité dans les textes sacrés religieux (Bible, Coran) 

@HistoireSecrete  Fevrier 2018

28. avr., 2017

 

Résultat de recherche d'images pour "sodome et gomorrhe"

Une histoire intéressante que celle du peuple de Lot / loth / Luth (pour les arabes) et de ses villes soudainement rayées de la surface de la Terre, car c'est un evenement relayé de façon tres proche par la Bible et par le Coran. 

Les causes de leurs destructions sont dans ces 2 sources identiques (inhospitalité , immoralité, deviance des moeurs/ sexuelles de ces peuples et villes) 

La version biblique et coranique decrivant également leurs destructions de façon assez proche. 
Par le souffre et le feu pour la Bible
Par la pluie de pierres d'argile pour le Coran 

A noter dans les 2 versions , de l' arrivée de 2 personnes tres belles (sic) etrangeres , annonciateur de la future destruction qui permette à Lot et a sa famille d'etre epargnés et de fuir avant la castastrophe ( assimilé dans les 2 versions a deux messagers de dieu, Anges ) 

Par contre La légende de la femme de Loth qui bravant l'interdit de se retourner pour voir alors la destruction de Sodome , et transformée en statue de sel , n'est pas presente dans la version coranique qui indique simplement que la femme de loth ayant refusé de croire à l'avertissement  fit parti des "exterminés". 

Dès lors , des générations de chercheurs se mirent en quête de ces deux villes, qui devaient être situées dans la « vallée de Siddim ». A l'extrême pointe sud-est de la mer Morte, car autrefois appelée ... Lac de Loth !   

Mais S'il existe aujourd'hui une certitude, c'est que toutes les recherches archéologiques pour retrouver des vestiges  Sodome et Gomorrhe resteront vaines, car on a désormais percé le mystère de leur disparition.
On peut dire que c'est à des géologues que reviennent l'honneur d'avoir apporté la preuve définitive des causes et du déroulement de la fin de Sodome et Gomorrhe.

La vallée du Jourdain fait partie intégrante d'une gigantesque crevasse de la croûte terrestre. En plus d'un endroit de cette crevasse, on peut déceler des traces d'activités volcaniques. Dans les montagnes de Galilée, en Jordanie orientale, plus précisément sur les rives d'un affluent du Jourdain appelé Jabbock, et dans le golfe d'Agaba, on rencontre du basalte et des traînées de lave.La mer Morte, elle-même, occupe une très forte dépression de la croûte continentale entre deux plaques lithosphériques, la sous-plaque du Sinaï et la plaque arabique.


Avec le fond de cette crevasse, la vallée de Siddim (y compris Sodome et Gomorrhe) fut un jour précipitée vers les profondeurs de la terre. La géologie a permis de dater cet événement avec une relative précision.


En 1951, le savant américain Jack Finegan confirma les premières estimations. Il semble que c'est vers 1 900 avant notre ère que se produisit le cataclysme qui détruisit Sodome et Gomorrhe.

La vallée de Siddim,  fortement peuplée à cette epoque , incluant Sodome et Gomorrhe, située le long de cette grande fissure, s’est un jour brutalement effondrée dans l’abysse.

Leur destruction, liée à ce grand tremblement de terre,  fut probablement accompagnée d’explosions volcaniques , de fuites de gaz naturel et d’incendies généralisés.

le fond du Lac (Mer Morte) se trouve ainsi situé à 800 mètres en dessous du niveau de la mer Méditerranée *. C’est d’ailleurs le lieu le plus bas sur terre ( * Atltide en surface à -400 Mètre et environ 400 Mètre de fond) .

 Lorsqu’on traverse le Lac de Loth en direction de son extrémité méridionale, parfois le soleil eclaire les eaux sous la surface et  apparaissent alors les contours des forêts que la concentration aqueuse très élevée en sel a permis de préserver.

C'ets aujourdh'ui au fond de la mer Morte que subsiste sans doute les restes de ces 2 villes dont la memoire des hommes a conservé le souvenir d'un destin funeste. 

@HistoireSecrete - Avril 2017

 

16. avr., 2017

SOURATE 53 
AN-NAJM (L’ÉTOILE)

Extraits 

49 Et c’est Lui qui est le Seigneur de Sirius(A),

50. et c’est Lui qui a fait périr les anciens ˒Aad,

51. ainsi que les Ṯamūd, et Il fit que rien n’en subsistât,

52. ainsi que le peuple de Nuh (C) antérieurement, car ils étaient encore plus injustes et plus violents,

53. de même qu’Il anéantit les villes renversées(B).

54. Et les recouvrit de ce dont Il les recouvrit.

55. Lequel donc des bienfaits de ton Seigneur mets-tu en doute?

56. Voici un avertisseur analogue aux avertisseurs anciens

 

Résultat de recherche d'images pour "ubar peuple
 de aad"

-------

Cette sourate extremement importante dans le Coran, est egalement tres riche en indices et revelations concernant la recherche de civilisations anciennes qui ont été anéanties. 

(A) Lui dans le texte designe Allah . Il serait d'ailleurs trés intéressant de savoir et comprendre par des specialistes de la religion de l' Islam , pourquoi Allah est designé sous ce titre de "Seigneur de Sirius" 

(B) Les villes renversées sont celles du peuple et du prophete de Luth ( Loth) a savoir Sodome et Ghomorre dont la bible conserve egalement le recit de la destruction. 

(C) Nuh = Noe

Dans ce seul extrait nous voyons donc la reference aux civilisations dsiparues suivantes toutes disparues suite a des cataclysmes (içi  comme il s'agit d'une source religieuse) attribué à une cause divine) :

- Antérieurement la civilisation antédiluvienne identifiée au Peuple de Noe 

(dont la destruction correspond au "déluge" dit universel relaté egalement dans les sources sumériennes et bibliques)

- Suivie de la Civilisation AAD (tres possiblement aujourd'hui identifiée comme ayant prospérée entre Yemen et Oman actuel)

-  Suivie de la Civilisation Thamud (Arabie du Nord - identifiable aux Nabatéens)

- et de façon non positionnée chronologiquement dans ce texte, le peuple de Loth dont on sait aujourd'hui  que les villes Sodome et Ghomorre situées en mer Morte furent detruites vers 1900 ans BC 

Nous aurons l'occasion dans cette partie du site , de detailler prochainement ce que nous savons aujourd'hui par l' histoire, l' archéologie et la géologie de ces civilisations et des circonstances de leur disparitions...

Histoire Secrete - Avril 2016

 

 

30. oct., 2015

En 2011 les autorités Saoudiennes alertaient la communauté internationale de la découverte dans la region d' Al-Magar d'environ 300 artefacts datés de 9000 ans prouvant l'existence à cette periode d'une civilisation jusqu' alors totalement inconnue.

On pouvait s'etonner du developpement d'une civilisation en plein desert arabique, mais il faut rappeler que il y a 10 000 ans (jusqu' à env 5000 ans), l' Arabie etait une zone verte et humide qui offrait alors toutes les conditions ideales à une culture néolithique pour s'epanouir.

 

Les restes de cette civilisation ont été retrouvés près d’Abha, dans la province du Aassir qui faisait partie de l’«Arabie heureuse» dans l’Antiquité. Cette civilisation, à laquelle a été donné le nom d’al-Magar, savait déjà «embaumer les morts, d’une manière totalement différente des procédés connus.»

De singulières statues de Chevaux

Parmi les vestiges retrouvés figurent des statues d’animaux: de chèvres, de chiens, de faucons. Il y a aussi un buste de cheval d’un mètre environ. Trouvaille capitale. Selon Ali al-Ghabban, «aucune statue d’animal d’une telle dimension remontant à cette époque n’avait jamais été trouvée dans le monde».

Les archéologues ont également mis au jour des pointes de flèches, des outils de pierre, des instruments de tissage et des mortiers pour piler le grain. Les vestiges ont été exhumés dans une vallée qui était auparavant le lit d’un fleuve. «Lorsque la péninsule Arabique était humide et verdoyante.»* 

 

 

Domestication des chevaux il y a 9000 ans dans cette zone ?

De fortes presomptions de domestication équine par cette civilisation ont été trouvées

comme ce petroglyphe où un cheval semble monté:

 

et certaines statues de chevaux presentant des brides comme celle ci:

 

Ce qui ferait d' Al Magar la premiere civilisation au monde à avoir domestiqué et monté des chevaux Et ce 3000 ans avant la date retenue jusqu' à present ( autour de 4000 BC vers le kazakhstan)

 

@HistoireSecrete  Octobre 2015

24. juil., 2014




une civilisation perdue sous les eaux du Golfe Persique ?



Dans un article publié dans Current Anthropology en 2011, un archéologue britannique expose sa théorie selon laquelle, dégagé des eaux durant une longue période, le Golfe Persique aurait connu une vague de colonisation humaine au paléolithique, fondement de la brillante civilisation néolithique existant il y a 7.500 ans sur ses rivages.

"Là où il n'y avait qu'une poignée de camps de chasse dispersés, soudainement, plus de 60 nouveaux sites archéologiques apparaissent, (...) [avec] des maisons en pierre bien faites, permanentes, des réseaux commerciaux, des poteries minutieusement décorées, des animaux domestiques... ", s'étonne Jeffrey Rose, archéologue à l'Université de Birmingham.

Selon lui, la civilisation néolithique fort avancée présente le long des rivages du Golfe Persique, il y a 7.500 ans, dont les vestiges ont été découverts ces dernières années, ne peut s'expliquer que par la présence antérieure d'une population déjà bien établie. Et si l'on n'a pas de documentation archéologique sur cette occupation ancienne, c'est parce qu'elle se trouve... sous les eaux de l'océan Indien, qui recouvrent aujourd'hui cette région.

Il s'appuie sur l'histoire géologique du Golfe (où une superficie proche de celle de la Grande-Bretagne aurait été émergée entre -75.000 et - 8.000 ans) et sur la découverte récente d'outils de pierre au Yémen et à Oman. Elles témoigneraient d'une arrivée de Sapiens dans la Péninsule Arabique il y a peut-être 120.000 ans (voir article précédent).

Le Dr Rose imagine une "oasis du Golfe Persique", bien irriguée et hospitalière, qu'auraient habité les hommes du paléolithique avant d'être chassés par la remontée de la mer, les obligeant à se cantonner sur les pourtours du Golfe, là où, bien plus tard, leurs descendants devinrent sédentaires.

 

Carte: Evolution des territoires emergés puis immergés du golfe Arabo Persique

en 4 etapes de - 24 000 BP à 6000 BP

 

 

Les rond et les triangles representent les sites archéologiques paléolithiques découverts

Les ronds verts les sites archéologique de la culture néolithique Ubaid III

Etude et publication complete de Jeffrey Rose :

http://www.jstor.org/stable/10.1086/657397