Ces découvertes qui prouvent l' Age d' Or

17. nov., 2015

Afficher l'image d'origine

L' IMPORTANCE DE LA CIRE D' ABEILLE AU NEOLITHIQUE

La revue Nature a publié  les résultats des travaux de Martine Regert du CNRS et de Richard Evershed de l'université de Bristol sur l'utilisation des abeilles au néolithique.

Cette étude démontre la présence de la signature chimique de la cire d'abeille sur plusieurs milliers de poteries issues d'une vaste zone comprise entre le Moyen-Orient et l'Atlantique et du Maghreb à la mer du Nord.

Elle pouvait donc tapisser des poteries, possiblement être utilisée comme médicament ou comme cosmétique.

Vu sa large presence sur de vastes zones géographiques Il n'est pas impossible que la cire d'abeille ait pu être objet d'échanges, à l'instar du sel ou des roches servant a fabriquer les haches, et ce dès le néolithique.

 

23. sept., 2015

Les Chimùs sont une civilisation pré-Incas complèxe et très hierarchisée qui s'est construite sur les ruines de la civilisation Moche. Ils ont érigés de grandes cités, citadelles (dont la très célèbre cité royale de CHAN CHAN). Ils ont par ailleurs implanté de vastes zones agricoles dans les regions pourtant desertiques et peu hospitalières de la côte Pacifique du Pérou.

En visitant le National Museum of the American Indian , un artefact étrange attise notre curiosité

DEC13-A01-NationalTreasure631.jpg

 

2 gourdes reliées par un fin et tres long cordon...

En y regardant de plus près on admire en fait  une merveille d'ingénierie acoustique antique toute droite jaillie de l'age d'or de cette civilisation Chimu (autour de 1200 ap JC) et qui remplie en fait la même fonction qu'un téléphone !

Les 2 combinés (emetteur / récepteur) sont 2 gourdes couvertes de résine, des membranes en peaux sont cousues autour des bases des recepteurs , et la corde est une ficelle de coton d'environ 75 pieds quand tendue.

Selon le Conservateur du musée, Ramiro Matos , cet incroyable et ingénieuse invention acoustique (unique car pour l'instant  aucun autre exemplaire n' a été decouvert) aurait été destinée à l' élite Chimu , et aurait permis à ceux çi de communiquer à distance (séparés par plusieurs salles) et sans contact visuel (probablement interdit) avec des membres de classes sociales inférieures.

@HistoireSecrete - septembre 2015

 

24. janv., 2015
l'écrivain romain Suétone mentionne que la principale salle à manger de la Domus Aurea, le vaste palais que l'empereur du Ier siècle, Néron,  avait fait construire à Rome, « était ronde, tournait jour et nuit sur elle-même en imitant le mouvement du monde ».
En 2009, des fouilles réalisées sur le mont Palatin par une équipe d'archéologues franco-italienne ont mis au jour les soubassements de cette bâtisse étonnante, qui conservent les traces du mécanisme assurant la rotation du plancher de cette salle à manger ouverte sur l'extérieur. Aujourd'hui, une reconstruction de l'édifice par images de synthèse permet d'en saisir à la fois l'ingéniosité et la beauté.

 
Source: Le Monde
28. juil., 2014

 Les vases dans la préhistoire de la civilisation Egyptienne.

 

Voila ce que nous en disait Christiane Desroches-Noblecourt eminente egyptologue :

 

« La grande majorité de ces pièces est taillée dans les pierres les plus dures : basalte syénite, granit, porphyre, serpentine, diorite. Et l’habileté technique des Egyptiens qui s’était déjà révélée si grande dans la taille des silex, atteint alors son plus haut degré. D’autant que tous étaient uniquement travaillés à la main, sans l’usage de tours ni de forets (1), avec la seule aide de la poudre d’émeri et d’instruments de pierre. Tel qui plein pèserait 200 Kg peut être, une fois terminé, soulevé avec un seul doigt. D’autres taillés dans le granit le plus dense, ont été tellement amincis qu’ils sont devenus à moitié transparents. La plupart d’entre eux, sans décor aucun, tirent toute leur qualité de la perfection achevée de leur galbe et de la beauté de la matière. »

Expliqué comme cela à un public néophyte et pas trop curieux de nature , c'est magnifiquement poétique, cela coule de source , une ode au génie artisanal des egyptiens...

 

Oui mais voila visualisons et recontextualisons ce joli tableau :

On parle de vase à evider sans la moindre aide d' outil metallique , et encore moins mecanique...Et l'evidage est tout sauf basique... Il necessite d'affiner des pierres extremement difficile a travailler même aujourd'hui ... et non seulement affiner à l'extreme  mais aussi mettre en forme à contre sens de sa structure naturelle.

Tout cela vers 3500 av JC. A l'epoque où en egypte on taille encore des eclats de silex et ou les statuettes retrouvées dans les tombes ont encore une forme encore grossière !

 

Vase lentiforme en Porphyre - Predynastique Egyptien (8000 à 3100 BC)

Le Louvre possède une impressionnate collection de vases egyptiens dans des formes globulaires ou lentiforme datés autour de 3500 BC

Mais une autre photo aidera sans doute à mieux comprendre le problème , qui rendent ces productions anachroniques du moins beaucoup plus intrigantes que les descriptions destinées aux catalogues de musées et les explications admiratives laconiques laissent entendre...

 

 

 

extrait Descriptif (volontairement) naîf officiel de cet objet:

" Ses parois sont etonnaments fines et le plissage du bord a tant de naturel que

quiconque ignorant qu'il est en pierre pourrait le croire en materieux souples "

 

Quelle hypocrisie et feinte naiveté qui m 'insupporte de plus en plus car elle n'est qu'un rideau de fumée des "experts" :

Concretement les experts ne savent pas comment ces vases ont pu être produits par des prédynatisques egyptiens... Pire leur réalisation datée au IV millenaire av JC suppose que cette SCIENCE (car donner cette forme à du gneiss , cela ne releve pas de l' art ou de l'inspiration artistique mais d'une TECHNOLOGIE !(2) a été eprouvée et heritée sur des siècles voire des millenaires en amont ... car il est bien evident que ce type de connaissances ne sont pas apparues ex nihilo
 telle la vierge (ou Isis plutôt...)  aux predynastiques egyptiens...

 

Il serait peut etre temps de le reconnaitre officiellement !

Ces types d'artefacts retrouvés en nombre dans une civilisation ancienne à une periode supposée formative,  en etant des preuves absolues !

 


 (1) Cette assertion est fausse. Sans maitrise de tours et utilisations de forets, la fabrication de ces vases sont impossibles. Nous considerons donc que tournage et forets etaient des outils et technologies maitrisées par les Egyptiens dès la période prédynastique

(2) De nos jours on ne pourrait sans doute plus reproduire ce vase...Déjà le Gneiss est une des roches les plus dures qu'il soit au monde (on priveligierait donc un choix de pierre plus tendre), ensuite etant anorthositique, elle est remplie de cristaux (visible sur la photo de couleur noire). C'est a dire que lorsque on passe d'une zone travaillée sans cristal à une zone avec cristaux le risque de casse est maximal...surtout à ce niveau de finesse de l'epaisseur restante... On est donc içi face à un artisanat hautement qualitatif, spécialisé et experimenté avec ces artecfacts.

 

@HistoireSecrete - Juillet 2014

 

 

 

13. nov., 2013

Un petit article pour demontrer si besoin en était , que l' attrait (voire l' addiction ? Amour) des femmes pour les chaussures n'est pas un phénomène de mode récent...

1500 tablettes inédites sur la vie d'une princesse de Sumer !
 

   


La découverte récente de plus de 1500 tablettes cunéiforme eclaire en detail la vie au jour le jour d'une princesse vivant en Irak du Sud il y a 2010 ans avant JC !

Les tablettes sont des relevés administratif et comptable de la princesse et de son staff, similaire à ce que serait aujourd'hui le relevé de nos cartes de credit ! Ces informations précises nous apprennent que apres la mort de son époux, général et physicien , la Princesse Simat-Ishtaran hérita du pouvoir et du domaine de son epoux.

Outre le niveau d'independance et puissance economique qu'une femme pouvait detenir à cette periode, un relevé en particulier nous eclaire sur le fait que Simat-Ishtaran adorait les chaussures et faisait de nombreuses dépenses pour augmenter sa collection de chaussures ... ça ne vous rappelle rien {#smileys123.tonqueout}?


 

Quelques acquisitions de la Princesse juste pour le mois du festival de Mekigal:

6 pairs of ... linen and green/yellow leather boots

17 pairs of ... boots 

7 pairs of soft green/yellow leather boots

1 pair of gallnut dyed (?) leather boots

15 pairs of soft green/yellow leather sandals

10 pairs of ...soft green/yellow leather sandals.
Reverse translation

4 pairs of ... leather sandals the work of Lugula

Une trentaine de paires de bottes de cuir...  et une petite trentaine de paires de sandales Oh là là !

Juste de quoi etre bien chaussée pour le festival ? Amour


 
Cette serie incroyable de tablettes relevant du domaine privé et de la gestion privé nous apprend aussi beaucoup sur le role de la femme (riche) dans les sociétés d'ancienne Mésopotamie. La femme avait un role de superviseur dans la gestion du foyer pour  laquelle , elle controlait des travailleurs hommes et femmes (employés de maison).
Par ailleurs les femmes participaient aux cotés des hommes a différents travaux de constructions et autres travaux manuels et travaux en equipe.

La serie de tablettes retrouvées couvre une periode de 7 ans , incluant le détail des dépenses journalières et les taches assignées chaque jour par rapport aux constructions ou renovation des batiments, maisons , ateliers, etc...

Le niveau de détails et le vocabulaire utilisé est sans précedents dans le monde des archives sur Sumer.
D'autres tablettes documente la production de bière, de pains, de textiles , d'articles en cuirs comme les chaussures et les sacs !

 Les relevés montrent aussi comment la propiétaire  a maintenu ses propres vergers et des troupeaux animaux, employant des centaines d'ouvriers à un moment donné.


Plusieurs tablettes informent aussi du détail des funérailles organisées quand le mari de Simat Ishtaran  décéda (d'une crise cardiaque quand il a vu les depenses de son epouse en chaussures ? Chuchote ...Grand souriresimple hypothèse humoristique , on ne connait pas les raisons de son décés) .

Avec nombre détails sur les repas organisés en son honneur : pains et patisseries cuites, les potages et les ragoûts qui ont été préparés et les fruits luxueux et les légumes qui ont été inclus dans la table.

Ces Tablettes ont été étudiées et publiées par le Professeur David I. Owen. L'université de Cornell possèdent encore 10 000 textes
relatifs à ce contenu , non publiées.

@histoireSecrete - Juin 2014