13. nov., 2013

La princesse sumérienne accro aux chaussures !

Un petit article pour demontrer si besoin en était , que l' attrait (voire l' addiction ? Amour) des femmes pour les chaussures n'est pas un phénomène de mode récent...

1500 tablettes inédites sur la vie d'une princesse de Sumer !
 

   


La découverte récente de plus de 1500 tablettes cunéiforme eclaire en detail la vie au jour le jour d'une princesse vivant en Irak du Sud il y a 2010 ans avant JC !

Les tablettes sont des relevés administratif et comptable de la princesse et de son staff, similaire à ce que serait aujourd'hui le relevé de nos cartes de credit ! Ces informations précises nous apprennent que apres la mort de son époux, général et physicien , la Princesse Simat-Ishtaran hérita du pouvoir et du domaine de son epoux.

Outre le niveau d'independance et puissance economique qu'une femme pouvait detenir à cette periode, un relevé en particulier nous eclaire sur le fait que Simat-Ishtaran adorait les chaussures et faisait de nombreuses dépenses pour augmenter sa collection de chaussures ... ça ne vous rappelle rien {#smileys123.tonqueout}?


 

Quelques acquisitions de la Princesse juste pour le mois du festival de Mekigal:

6 pairs of ... linen and green/yellow leather boots

17 pairs of ... boots 

7 pairs of soft green/yellow leather boots

1 pair of gallnut dyed (?) leather boots

15 pairs of soft green/yellow leather sandals

10 pairs of ...soft green/yellow leather sandals.
Reverse translation

4 pairs of ... leather sandals the work of Lugula

Une trentaine de paires de bottes de cuir...  et une petite trentaine de paires de sandales Oh là là !

Juste de quoi etre bien chaussée pour le festival ? Amour


 
Cette serie incroyable de tablettes relevant du domaine privé et de la gestion privé nous apprend aussi beaucoup sur le role de la femme (riche) dans les sociétés d'ancienne Mésopotamie. La femme avait un role de superviseur dans la gestion du foyer pour  laquelle , elle controlait des travailleurs hommes et femmes (employés de maison).
Par ailleurs les femmes participaient aux cotés des hommes a différents travaux de constructions et autres travaux manuels et travaux en equipe.

La serie de tablettes retrouvées couvre une periode de 7 ans , incluant le détail des dépenses journalières et les taches assignées chaque jour par rapport aux constructions ou renovation des batiments, maisons , ateliers, etc...

Le niveau de détails et le vocabulaire utilisé est sans précedents dans le monde des archives sur Sumer.
D'autres tablettes documente la production de bière, de pains, de textiles , d'articles en cuirs comme les chaussures et les sacs !

 Les relevés montrent aussi comment la propiétaire  a maintenu ses propres vergers et des troupeaux animaux, employant des centaines d'ouvriers à un moment donné.


Plusieurs tablettes informent aussi du détail des funérailles organisées quand le mari de Simat Ishtaran  décéda (d'une crise cardiaque quand il a vu les depenses de son epouse en chaussures ? Chuchote ...Grand souriresimple hypothèse humoristique , on ne connait pas les raisons de son décés) .

Avec nombre détails sur les repas organisés en son honneur : pains et patisseries cuites, les potages et les ragoûts qui ont été préparés et les fruits luxueux et les légumes qui ont été inclus dans la table.

Ces Tablettes ont été étudiées et publiées par le Professeur David I. Owen. L'université de Cornell possèdent encore 10 000 textes
relatifs à ce contenu , non publiées.

@histoireSecrete - Juin 2014