12. oct., 2013

Le poignard inoxydable de Toutankhamon !

Pour rappel ce poignard a été retrouvé dans la tombe du pharaon Toutankhamon mort vers -1327 av JC , et malgré ce, ce poignard est en ACIER INOXIDABLE.

Les égyptologues ont tout de suite été étonnés par l'apparence de cette lame de ce poignard. A l'exception de quelques points de rouille, celle-ci était intacte. Elle semblait totalement propre et brillante comme de l'acier "inox", en dépit d'un séjour de 3300 ans sous les bandelettes de la momie. Outre sa lame exceptionnelle, le poignard possède un manche dominé par un pommeau de cristal de roche, autre matériau rarissime.

Si l'acier était connu dans l'antiquité, mais plus tardivement , l'inox lui, est un savant dosage de fer, de chrome et de nickel et n'est connu que depuis le début du XXe siècle.

Comme il n'y a pas d'explication officielle sur la présence de ce poignard dans la tombe de ce pharaon, les egyptologues avancent qu'  il était taillé dans une météorite ferreuse.

Effectivement dans le monde quelques exemples d'objets rituels en fer réalisés dans ces pierres venues du ciel ont été retrouvée par l' archéolgie. Il est logique qu'un pharaon ait pu en beneficier. Cependant tout fer météoritique n'equivaut pas à un materiel inoxydable pour autant... En 3300 ans ce fer même météoritique aurait du s'oxyder.

jusqu'à preuve du contraire, il n'existe pas dans la nature, à l'état brut, de fer qui soit capable de défier les millénaires ! Seul un acier inox peut à peu près y parvenir.

Les outils et les armes en fer (hors l'exception fer météoritique)  ont commencé à être utilisés vers l'an 800 avant JC. Il est donc peu probable que les Egyptiens aient pu façonner cet objet eux-mêmes. Quant à l'inox son procédé de frabrication etait totalement inconnu.

Que penser alors d'un objet impossible dans la tombe de Toutankhamon ?

Soit on se contente de cette "impossibilité" (certains s'en contentent a priori...) soit on emet

l'hypothèse que ce précieux et mystérieux poignard était un cadeau "royal" d'une origine inconnue ou beaucoup plus ancienne d'une civilisation de l' age d'or qui maitrisait cette technique.