26. mars, 2015

La mystérieuse stèle Olmèque n° 19 de La Venta

la stèle olmèque numéro 19 du site de La Venta

 

est la plus ancienne représentation du dieu serpent à plumes,
le Quetzalcoatl aztèque, figure particulièrement emblématique
du panthéon divin des anciens Mexicains. Cette stèle représente
un prêtre, portant un masque de jaguar, assis dans
les anneaux formés par le corps d’un serpent à sonnettes. La
tête du reptile est ornée d’unecoiffe de plumes et le prêtre est
reconnaissable au sac à copal
qu’il tient dans sa main. Le copal est de l’encens utilisé par
les prêtres lors de toutes les cérémonies.

(Source: D.LEVINE)

On a donc la chance et le privilège sur le site olmèque de la venta , de voir le vrai et premier visage de Quezalcoatl , avant qu'il ne soit repris, réinterpretté avec des sur ajouts symboliques par d'autres cultures (proches cependant) que sont les mayas, les azteques , les tolteques , tiwanaku, etc...

 

 

C'est peut etre déjà des incarnations humaines de ce dieu ... ou ce dieu lui même.

Dans le contexte americain ce dieu a quelques attributs bien specifiques :

- la couronne de plume de l'oiseau Quezal , avec un nombre de plume assez précis: 14- qui réponde aux regles de representation de cet oiseaux ( 7 plumes sur la tete et 7 plumes sur la queue) La couronne du dieu quezalcoatl c'est 7 plumes à gauches , 7 plumes à droites formant parfois une plume centrale.


- la coiffe trilobée dont on retrouve l' heritage chez les "bouffons" en europe et dans l' iconagraphie du Joker , car en effet le personnage du joker nous est parvenu d'un tres ancien jeu pratiqué en Amérique.


- le baton de marche , car c'est le prototype du dieu dit civilisateur qui se deplace de contrée en contrée (il est d'ailleurs assimilé par cet aspect à virococha , cuculain , etc... repris par d'uatres cultures meso americaine et andines.)

C'est une divinité qui rentre dans la grande famille des protéïformes, aux multiples visages, et aux très nombreux avatars. Dieu-héros, fondateur d'empire, civilisateur, initiateur et salvateur/protecteur. Mais cet ancien dieu serpent est également une vieille divinité de la religion animiste : Un esprit des eaux, né du vent, que l'on invoque chez les tribues de chasseurs.


Les cultures meso americaines sont encore de nos jours persuadées du retour de ce dieu Quezalcoatl qui marquera la fin de notre monde , pour lancer une nouvelle ere ( un quatrième ou cinquième monde selon les mythologies).

@HistoireSecrete - Mars 2015