8. juin, 2014

La malédiction des Phéaciens

Nausica : " Etranger , tu sembles triste , je vois tes beaux yeux rougis de larmes salées qui ont coulé sur ton visage alors que je te racontais mon pays ...

 Tu sais, nous ne sommes point favorables aux voyageurs, et nous accueillons sans bienveillance ceux qui viennent des pays lointains . Mais tes larmes remplissent mon coeur de tristesse et je souhaite qu' on t'offre, selon la coutume, les dons de l'hospitalité comme il se doit, dans le palais de mon père. Et là bas tu me confieras les tourments qui t'affligent tant.

Mias avant réjouis toi de la beauté de ce lieu. Regarde comme les murailles sont de toutes parts revêtues d'airain , depuis l'entrée jusuqu'aux fonds des appartements.

Traverse sans crainte ces vastes salles , profite du confort  de ces sièges recouverts de tissus finement travaillés par des mains de femmes, pour gouter les douceurs du repas qui sera préparé et servi par 50 esclaves femmes lors de la fête organisée en ton honneur.

Regarde que déjà a peine je te l' annonce, douze brebis ont été immolées,  huit porcs aux dents blanches et aiguës egorgés, et deux bœufs assommés pour nos cuisines. Aussitôt on dépouille les victimes, et l'on prépare déjà avec soin le délicieux festin.

Des jeunes gens te montreront leur agilité à la danse, on decrochera pour toi la Lyre du mur, et un chanteur à la voix d'or , chantera tes exploits . Nous ferons ensemble des libations aux dieux avec notre meilleur vin.

Profite toute la nuit de la clarté de la salle des festins que les statues en or tenant entre leurs mains des flambeaux allumés, éclaireront.

Tu ne repartiras point les mains vides. Nous te donnerons un manteau sans souillure, un glaive d'airain dont la poignée est d'argent, et dont le fourreau est entouré d'ivoire récemment poli , une coupe en or qui te servira pour tes libations futures, de beaux tissus en lin et laines colorées de la pourpre , ainsi que de beaux tapis tissés.

Et quant tu reviendras dans ton pays et ton epoque dis tu , différente de la notre , tu te souviendras de nos actions et tu parleras en bien de nous."

 

Nausica : Maintenant que ton coeur s'est réjoui de notre hospitalité et avant de nous quitter , dis moi ce qui t'affligeait tant ...

 

REVELATION DE LA MALEDICTION DES PHEACIENS

 

" Ma belle déesse , il faut que tu crois les paroles sans malices qui vont sortir de ma bouche de mortel , qui vit dans une époque bien lointaine de la tienne , et qui doit t'avertir qu'une terrible malediction plane sur ton peuple et ton pays.

Poséidon ést irrité contre vous parce que vous avez toujours été les guides certains du monde. Il veut anéantir dans les profondeurs de la mer les superbes vaisseaux qui font votre fierté.

Bientot lorsque les habitants accourreront pour voir leur navire rentrer dans le port,
Il changera ce navire en un roc qui conservera la forme de leur esquif,
pour que tous les hommes soient frappés d'étonnement.

Photo : Monolithos de Santorin

 

Puis , le Taureau Poséidon , l'ebranleur des sols fera parler son couroux contre vous pendant plusieurs jours , dans ce que nous appelons à mon epoque des tremblements de terres.

Alors vous immolerez à Poséidon douze taureaux pour que ce dieu, soit touché de compassion...

et le sol arretera de trembler. Vous vous rejouierez de cela, tandis qu'il forgera au contraire la plus terrible des armes et menace à votre egard...

A l'entrée de votre ile , bouchant votre port il mettra sa menace a execution : une montagne élevée apparaitra soudainement . Vous la trouverais fort génante et disgracieuse mais vous ne comprendrez pas son danger... Ceci s'appelle à mon epoque , un dome volcanique et annonce l'explosion imminante du plus meurtrier volcan que le monde ait connu dont l'explosion tuera votre peuple , engloutira à jamais votre capitale sous les eaux , erructera des millions de pierres et de cendres incandescentes qui formeront votre sarcophage pour l'eternité.

Voila Belle Nausica pourquoi mes larmes ont coulé quand tu m' as permis un instant de partager la réalité de ta vie et de ton sublime peuple.